AQUATICA


Chasse Sous-Marine en Kayak
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une confusion entretenue par les professionnels...

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Une confusion entretenue par les professionnels...   Jeu 1 Mar 2018 - 22:42

Nous l'avons dit, au début, les choses étaient très simples.

D'un côté, les kayaks (à gauche ci-dessous), de l'autre, les canoës (à droite ci-dessous) :




Aucune confusion n'était possible.

Puis sont apparus les "FLOTTEURS" parfois appelés, à tort, "kayak Sit On Top" car dès qu'on utilise le terme de "kayak", la confusion commence :



Ces "flotteurs", moulés d'un seul bloc, en polyéthylène, peuvent tout aussi bien remplacer avantageusement les kayaks (les vrais) que les canoës.


*******************************
Remplacer avantageusement ?

En effet, les "flotteurs" ou "SOT" remplacent avantageusement les kayaks car :

- ils sont sécurisants, surtout pour les enfants et les débutants, puisqu'ils ne procurent pas la crainte de rester coincé dans le kayak, ni de difficulté de remonter sur le kayak après un chavirement

- de plus ils permettent de monter et de descendre facilement et, pareillement, d'embarquer et de débarquer aisément du matériel



Ces "flotteurs" remplacent avantageusement les canoës également car :

- contrairement aux canoë, ils ne sont pas submersibles 

***********************************************

Il suffit de donner au moule qui fabrique un flotteur, une forme qui imite le kayak ou, au contraire, qui imite le canoë.

Ci dessous, à droite, un "flotteur" en forme de kayak, à gauche, un "flotteur" en forme de canoë :



A propos du "flotteur", ci-dessus à droite, en forme de canoë, l'OPTIMO de RTM, voici des indications sur des sites où il est vendu :

Citation :
L'Optimo EVO RTM est un kayak rigide pour toute la famille, jusqu’à 2 adultes et 1 enfant, il s’impose comme l’alternative aux canoës traditionnels.

Ici on voit très nettement comment les professionnels qui vendent ces matériels entretiennent la confusion. Ils écrivent très clairement : l'Optimo est un kayak

Non et non !

1) non seulement l'Optimo n'est pas un kayak mais un kayak SOT, et plus exactement un "flotteur", ce qui n'a rien à voir avec un VRAI kayak

2) mais en plus il n'a rien d'un kayak puisqu'il reprend la forme d'un canoë comme c'est indiqué : comme l’alternative aux canoës traditionnels


Bref, avec de telles descriptions/indications comment voulez-vous que les gens arrivent à s'y retrouver ?

Dans la même phrase, le site mélange kayak, flotteur (kayak SOT) et canoë...   scratch

Et comment voulez-vous qu'un kayak, un vrai, puisse être une alternative à un canoë avec lequel il n'a rien à voir ?  drunken Rolling Eyes  What the fuck ?!?

Donc, déjà la confusion est entretenue au niveau même de l'achat par les vendeurs.

****************************************
****************************************

Ensuite, ce sont d'autres professionnels, ceux qui font de la location, de la formation, qui créent un joyeux mélange dans l'esprit des gens.

Alors que ce sont eux qui devraient, de façon pédagogique, appeler les choses par leur nom afin de lutter contre le flou général.

Il suffit donc de s’intéresser aux bases nautiques pour voir comment elles procèdent.

J'ai un exemple tout près de chez moi. Quand on regarde leur dépliant avec leur tarifs, voici ce qu'on lit :



Pourtant, vous pouvez chercher pendant des heures, vous ne trouverez pas l'ombre d'un canoë dans cette base.

On n'y trouve que des "flotteurs", autrement dit des kayaks SOT

Pourquoi les bases nautiques utilisent sciemment (il faut le supposer sinon ce sont de véritables incompétents) le terme de "canoë" alors qu'en réalité il n'y en aucun dans leur base ?

Tout simplement parce que le grand public a peur du kayak, une véritable phobie. Les gens craignent de rester coincés dans le kayak, et d'avoir des difficultés à remonter sur le kayak si ce dernier se retourne.

Bref, dès que le grand public voit écrit "KAYAK", il ne cherche pas plus loin, il tourne les talons et s'enfuit au plus vite.

Aussi, pour ne pas effrayer les gens, les bases nautiques évitent ABSOLUMENT le mot KAYAK même s'il s'agit en fait de flotteurs, de kayak SOT encore bien plus sécurisants qu'un canoë.


Et tout le problème est bien là : il y a un amalgame, une confusion dans les noms et ce qu'ils représentent.
Quand vous parlez au grand public de kayak SOT, qui n'ont pourtant rien à voir avec les vrais kayaks, la seule chose que retient le grand public, c'est le mot ou le nom KAYAK et il tourne les talons.

Les bases nautiques donc, pour ne pas effrayer les potentiels clients, mentent, jouent sur les mots, appellent "canoë" des embarcations qui sont en réalité des kayak SOT, des flotteurs.

Pourquoi les bases nautiques ne louent généralement pas de kayaks ?

Tout simplement, on vient de le dire, parce que le kayak fait peur. Les gens craignent de rester coincés dans le kayak, et d'avoir des difficultés à remonter sur le kayak si ce dernier se retourne. Donc le kayak s'adresse au minimum a des initiés ou plus généralement à ceux qui pratiquent le kayak en club. 

Toutefois, les passionnés de kayaks, les pratiquants, possèdent souvent leur propre bateau et ne recourent donc pas à la location.
Et les autres...ont peur.

Dès lors, il n'est pas très intéressant de louer des kayaks, de vrais kayaks.

Pourquoi les bases nautiques ne louent généralement que des flotteurs ou kayaks SOT (qu'elles appellent à tort "canoës") ?

Tout simplement parce que le flotteur est encore bien plus sécurisant que le canoë.

En effet, si avec un canoë on ne risque pas de rester coincé comme dans un kayak, toutefois, avec un canoë, en cas de retournement, il y a problème car le canoë se remplit d'eau et il devient impossible de naviguer.

Il faut donc ramener le canoë sur une berge, le retourner (c'est très lourd un canoë rempli d'eau) pour le vider.

Si vous êtes au beau milieu d'un lac, que les rives sont à plusieurs centaines de mètres et que vous chavirez avec un canoë, comment faites-vous pour rejoindre le rivage ?

Est-ce que le "touriste moyen" est capable de nager plusieurs centaines de mètres en tirant un canoë excessivement lourd car rempli d'eau ?

Sans même parler de tirer un canoë plein d'eau, est-ce qu'un "touriste moyen", déjà, est capable de nager plusieurs centaines de mètres pour rejoindre, seul, le rivage ? 

Bref, dans certains cas, quand le canoë est à plusieurs centaines de mètres d'un rivage, même s'il n'y a pas le danger de rester coincer dans le canoë, il reste quand même le problème de pouvoir ramener le canoë sur le rivage (pour le vider) ou même, tout simplement, de pouvoir rejoindre le rivage à la nage.

En clair, le canoë reste lui aussi dangereux dès que le rives sont un peu éloignées.

Ce n'est absolument pas le cas avec un flotteur, un kayak SOT. En effet, même en cas de retournement, le flotteur ne se remplit pas d'eau : il flotte  Laughing

De plus, le peu d'eau qui pourrait s'accumuler lors d'un dessalage dans le bateau est automatiquement évacuer par les trous auto-videurs.

Le "flotteur" ou "kayak SOT" est donc une embarcation hyper sécurisante contrairement au kayak et même au canoë.

Citation :
 L'Optimo Pro s'impose comme l'alternative au canoë traditionnel avec la sécurité en plus.

Les bases nautiques donc, autant pour leur tranquillité (leur responsabilité est engagée en cas d'accident) que pour la sécurité de leurs clients, fuient les kayaks et mêmes les canoës, pour n'utiliser que des "flotteurs" ou "kayaks SOT".

Certains de ces flotteurs ont la forme, globalement, d'un kayak et sont plutôt orientés pour une utilisation en mer même s'ils peuvent tout à fait être utilisés en lac et rivière.

Certains de ces flotteurs ont la forme, globalement, d'un canoë et sont plutôt orientés pour une utilisation en lac et rivière même s'ils peuvent être, malgré tout, utilisés en mer.

C'est le cas de l'Optimo de chez RTM, clairement orienté "canoë" donc pour un usage en lac et rivière.

Citation :
Le Kayak RTM Optimo Evo Pro renforcé est la combinaison idéale entre le canoë et le kayak Sit on Top.

Citation :
L'Optimo Pro allie la sécurité, la capacité de chargement et le volume d'un canoë avec la maniabilité et la stabilité des kayaks auto-videurs.

TOUTEFOIS, l'Optimo peut s'utiliser en mer :






Et il me semble même qu'il était homologué mer avec donc la possibilité de naviguer à plus de 300 m du rivage.

Néanmoins, l'Optimo n'est pas conçu pour la mer et n'y sera pas très à l'aise.

Pour naviguer en mer, on utilise plutôt, chez le même constructeur RTM, l'Océan Duo ou l'Océan Quatro.


*****************************
*****************************
CONCLUSION

L'arrivée de ces "flotteurs" auxquels on a été incapable de donner un nom spécifique et sans équivoque, a créé la confusion.

Confusion joyeusement entretenue par les professionnels qui vendent ce matériel :


Citation :
L'Optimo est un kayak (????????) rigide pour toute la famille, jusqu’à 2 adultes et 1 enfant, il s’impose comme l’alternative aux canoës traditionnels.

(L'Optimo n'a jamais été et ne sera jamais un kayak, c'est un "flotteur" ou "kayak SOT". 
De plus, si c'est une alternative au canoë comment peut-il être considéré comme un kayak ?  scratch )

et par les professionnels qui les louent :


Citation :
"Location de canoës"

écrivent-ils sur leur prospectus alors qu'ils n'en possèdent aucun et n'ont que des "flotteurs" ou "kayaks SOT"

Comment donc s'y retrouver alors que les professionnels eux-mêmes entretiennent par négligence ou dans le seul but d'appâter la clientèle, cette joyeuse confusion ?


Il aurait été si simple de baptiser clairement, sans ambiguïté ces "flotteurs".

Mais non, dénué de toute imagination, on s'est contenté de "kayak SOT"...ce qui évidemment, par le terme utilisé, implique, immédiatement, la confusion avec le VRAI kayak.

Canoë-kayak ?

C'est vraisemblablement le terme le plus juste puisque les "flotteurs" sont de véritables hybrides entre le kayak et le canoë.

Hélas cette expression de "canoë-kayak" a été très largement galvaudée dans les années 80 pour désigner de simples canoës qui ressemblaient vaguement, de loin, à des kayaks.

De plus, dès que le grand public entend le mot "kayak", il s'enfuit en courant...


Bref, faute d'un nom approprié, dépourvu d'équivoque et d’ambiguïté, ces "flotteurs" désignent tour à tour des kayaks (alors qu'il n'en sont pas) ou des canoës (alors qu'ils n'en sont pas non plus).

Ce qui fait qu'aujourd'hui, quand on parle de "kayak" ou de "canoë", on ne sait plus vraiment de quoi on parle.


Comment faire pour identifier à coup sûr un flotteur ou un kayak SOT ?

Regardez le fond du bateau : s'il est percé de 2, 4 ou 6 trous, c'est un flotteur.

Vous ne risquez pas de voir de VRAIS kayaks ou de VRAIS canoës avec des trous au fond de la coque  Laughing

_________________
"La mer est sans routes, la mer est sans explications."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une confusion entretenue par les professionnels...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AQUATICA :: KAYAK SOT (Sit On Top) :: 2 - LE KAYAK ET LE CANOË : un peu d'histoire-
Sauter vers: