AQUATICA

Chasse Sous-Marine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les composantes de l'arbalète de chasse sous-marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Les composantes de l'arbalète de chasse sous-marine   Mer 4 Sep - 1:13




Le corps de l'arbalète "classique" (par opposition à l'arbalète en bois) se divise en 3 parties :


1) la crosse



C'est évidemment la partie que l'on a en main et qui reçoit le mécanisme de détente, sous forme de cassette :




2) le fût ou tube



(Le schéma de droite ci-dessus montre 3 longueurs de tube les plus courantes mais il existe des tubes plus petits et plus grands)

C'est la partie centrale de l'arbalète qui sert de support et de guide pour la flèche.

On utilise principalement aujourd'hui un guide intégral sous forme d'une rainure plus ou moins prononcée qui parcourt tout le tube.



Beaucoup plus efficace que les anciens systèmes qui consistaient à positionner 1 ou 2 guide-flèche (sous forme de bague) sur la longueur du tube :




Généralement, sur les arbalètes standards, le tube est en aluminium peint ou recouvert d'un plastique "hydrolub".

Assez récemment, des fûts en carbone ont fait leur apparition, réduisant considérablement le poids de l'arbalète.


Sur les arbalètes de "luxe", fabriquées en bois, le fût est...en bois Mr. Green équipé d'une rainure qui sert de guide-flèche.


C'est le tube qui détermine la longueur totale de l'arbalète et détermine aussi la longueur de la flèche qui devra être utilisée.


3) la tête




Élément important sur les arbalètes standards puisque que c'est sur la tête que viennent se fixer les sandow.


Pour la tête de gauche, il s'agit de sandows sous forme de 2 "brins" (ci-dessous photo de gauche) qui se vissent sur la tête :



On peut y adjoindre un second sandow "mono-brin" (ci-dessus photo de droite) dans la partie ajourée pour augmenter la puissance.


Pour la tête de droite, pas de fixation vissée, uniquement 1 ou des sandow "mono brin" qui passent par la partie ajourée de la tête.

-------------------------------------------------

Sur les arbalètes en bois, le fût et la tête ne forment qu'une seule et même pièce. Le devant du fût étant ajouré, percé pour pouvoir y positionner les sandow (2, 3,4 voire 5 !)



---------------------------------------------------------------

Si l'arbalète se constitue donc d'une crosse, d'un fût et d'une tête, il faut ajouter des accessoires indispensables :


a) la flèche (des détails et photos sont disponibles dans le sujet réservé à cet élément)


C'est une tige métallique, le plus souvent en inox pour résister à la corrosion que provoque le milieu marin.

La tête de la flèche est sous forme de pointe et possède un ardillon pour retenir le poisson.




Le talon de la flèche :

- est percé avant de pouvoir fixer la cordelette ou tresse (à droite dans le rectangle bleu ciel)

- possède une forme particulière, sur la partie inférieure, sous forme d'encoche pour venir se bloquer dans le mécanisme de détente (seconde image, en dessous)

- possède 2 encoches ou fentes (numéros 1 et 2 ci-dessous) sur la partie supérieure pour recevoir le système d'accrochage (obus) des sandows








b) la tresse avec ou sans moulinet


La flèche est toujours rattachée au fusil ou, dans certains cas, à une bouée, elle n'est jamais "libre".


Cela pour 2 raisons évidentes :


- la flèche étant en métal, elle coule

- si le poisson est atteint mais de taille conséquente, il peut s'enfuir avec la flèche ou glisser sur la flèche et s'enfuir aussi.



On utilise donc une tresse relativement résistante pour solidariser la flèche avec le fusil ou, le cas échéant, avec la bouée :




Le système de fixation varie selon que la flèche est raccordée directement au fusil ou si l'on utilise un moulinet.


Sans moulinet, la tresse fait approximativement 2,5 à 3 fois la longueur de la flèche :


- elle suit la flèche sur toute sa longueur (en partant de la base de la flèche côté crosse) N°0 à N°1

- puis revient depuis la tête vers le devant de la détente pour tourner autour d'un ergot escamotable (au moment où l'on presse la détente, l'ergot se rétracte et libère la cordelette) N°1 à N°2

- et retourne se fixer à la tête de l'arbalète sur un emplacement prévu à cet effet. N°2 à N°3





Cela fait donc approximativement 3 longueurs de flèche...mais pas tout à fait car la flèche dépasse de la tête.

Sur l'arbalète en photo, une Viper, la flèche mesure 1,30 m et la tresse mesure 2,90 m


Avec le moulinet, c'est le même principe.


La seule différence, c'est qu'une extrémité de la cordelette n'est plus fixée à la tête de l'arbalète mais reliée au moulinet :








_________________
"La mer est sans routes, la mer est sans explications."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les composantes de l'arbalète de chasse sous-marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fixation sur une arbalète de chasse sous marine
» nouvelle reglementation chasse sous marine
» ( URGENT )vends lot chasse sous marine
» rebelotte recherche partenaire de chasse sous marine
» Chasse sous marine corse du sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AQUATICA :: 1 Chasse Sous-Marine - Technique et Equipement :: L'arbalète-
Sauter vers: