AQUATICA


CHASSE - KAYAK - VOILE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le poids du kayak

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 08/10/2004

MessageSujet: Le poids du kayak   Lun 10 Avr 2017 - 15:07



Voici un sujet très controversé...

Entre le poids annoncé par le constructeur, généralement revu à la baisse, et le poids constaté par les utilisateurs, il y a souvent une différence conséquente.
Même entre différents utilisateurs, le poids peut varier d'une façon assez importante.

Les différences, à mon avis, viennent de ce que l'on pèse : est-ce le kayak nu, avec ou sans son siège et la pagaie, avec ou sans sans le safran...
Il faut donc s'entendre, au préalable, sur la manière de procéder.

Pour ma part, je considère 3 façons de peser le kayak :

Arrow le kayak "nu"

Arrow le kayak "à vide"

Arrow le kayak "en charge"

-----------------------------------------

Le poids du kayak "nu"

C'est à dire un kayak entièrement désossé, on retire tout ce qui peut-être démonté, dévissé : la ligne de vie et ses plots, le safran, les poignées, les capots des coffres, les pédales et les rails, les anneaux en D...Pour aboutir à un kayak entièrement nu avec seulement les inserts qui sont soudés et collés dans la coque et qui ne peuvent donc être démontés.

Pour moi, cela n'a aucun intérêt puisque je n'utiliserai jamais l'Alboran dans de telles conditions. Je ne vais pas m'amuser à retirer la ligne de vie et ses plots, le safran, les poignées, les capots des coffres, les pédales et les rails, les anneaux en D...pour mettre l'Albo sur le toit de ma voiture ou sur ma remorque ou le stocker dans mon garage.

Un membre du forum écrivait dans un message :

Citation :
Le poids qui m’intéresse dans le kayak : 

1) c'est celui que je vais porter en mettant le kayak sur le toit (= kayak à vide)

2) celui que je vais tirer sur le chariot dans le sable ou dans les galets (= kayak en charge)

Effectivement, ce qui nous intéresse vraiment, c'est le poids du kayak dans des conditions réelles d'utilisation, c'est à dire tel qu'on le manipule au quotidien.


-----------------------------------------

Le poids kayak "à vide" ou "minimum"

"A vide" signifie le kayak avec les accessoires qui restent en permanence et qu'on ne démonte pas :

- le safran
- la ligne de vie et ses plots
- les poignées de portage
- le système de pédales et de rails
- les couvercles ou capots des coffres
- les porte-cannes (celles derrière le siège)
- les starports

Bien sûr, les différents coffres sont vides, il n'y a pas de siège, ni de pagaie.
C'est le poids minimum du kayak tel qu'on le charge sur le toit de sa voiture.
Ce poids qui peut être facilement comparé entre utilisateurs si l'on s'en tient rigoureusement à ce "protocole", c'est à dire avec seulement les éléments cités ci-dessus.

Pour moi, la pesée effectuée a donné  35 700 g











LE POIDS ANNONCÉ PAR LE CONSTRUCTEUR EST UNE ARNAQUE

En effet, le constructeur trompe le client en annonçant une pesée vraisemblablement*** réalisée à la sortie du moule.

(***vraisemblablement car on suppose quand même que ce poids de 29 kg annoncé au lieu des des 36 kg correspond tout de même à une valeur réelle et non pas totalement inventée)

A la sortie du moule, c'est à dire sans aucun accessoire ou accastillage, même pas les inserts en laiton...

Evidemment, ce poids n’intéresse personne, c'est un peu comme si on vous donnait le poids d'une voiture sans ses portières, son coffre avant et arrière, sans les sièges, le tableau de bord, les roues...

Il s'agit donc d'un PROCÉDÉ MALHONNÊTE pour tricher sur une valeur importante pour le client au moment de l'achat.

Le constructeur se défendra en disant que ce poids est réel et non mensonger mais il ne correspond pas du tout à la réalité, c'est à dire tel que le bateau est utilisé, manipulé pour le mettre sur le toit d'une voiture, une remorque ou bien encore pour le ranger dans un garage.

Je trouve que ce genre de procédé est déplorable et ne met pas vraiment en confiance. On se demande sur quel autre point le constructeur a menti ou transformé/tronqué les chiffres.

Cela n'incite pas vraiment à la confiance et, au bout du compte, à longs termes, cela ne donne une image particulièrement flatteuse.

Tricher sur 1 ou 2 kg, passe encore, mais il s'agit de 6 à 7 kg soit 25% ou 1/4 du poids en plus par rapport au poids annoncé.

C'est tout simplement du FOUTAGE DE GUEULE.
-----------------------------------------

Le poids du kayak "en charge" ou "armé"

C'est le poids du kayak prêt à naviguer, c'est le poids qui va porter sur le chariot et que l'on va tirer jusqu'à l'eau.
Là, des différences énormes peuvent être constatées entre les utilisateurs car c'est très relatif.

Certains diront qu'il suffit de rajouter le siège, la pagaie et le gilet et le tour est joué.
Oui, si vous restez dans la bande des 300 m pour une heure ou deux.
Mais ce n'est pas là l'usage habituel d'un tel kayak, comme l'Alboran.

On n'achète pas un Alboran, homologué mer Division 240/245 à 800 €, pour "glandouiller" une heure ou deux dans la bande des 300 m avec les requins et les dinosaures en plastiques et autres embarcations estivales du même acabit.  Mr. Green
Sinon, autant acheter un bateau pneumatique à 50 €  Laughing

Pour obtenir un kayak RÉELLEMENT paré à naviguer, au-delà des 300 m, voici ce qu'il faut :

a) Le siège, la pagaie et le gilet de sauvetage

Dès que le kayak est descendu de la voiture, ce sont les premières choses auxquelles on pense : installer le siège, prendre sa pagaie et son gilet.

b) Le matériel de sécurité

Mais avec un Alboran, on va aller, à priori, au-delà des 300 m jusqu'à à la limite des 2 milles (3,7 km) voire des 6 milles (11,2 km).
Or, dès que l'on dépasse la limite des 300 m, il faut le matériel de sécurité OBLIGATOIREMENT.
On ne peut donc pas se contenter du siège et de la pagaie pour dire que le kayak est "armé".
En plus du siège et de la pagaie, il va falloir embarquer LE MATÉRIEL DE SÉCURITÉ (ici, on se limite aux 2 milles) :

- ligne de vie  Arrow déjà présent sur le kayak

- taquet pour le remorquage  Arrow déjà présent sur le kayak

- gilet de sauvetage  Arrow on l'a déjà pris

- bout d'amarrage avec mousqueton  Arrow à ajouter dans le kayak

- pagaie de secours  Arrow à ajouter dans le kayak

- moyen lumineux de repérage  Arrow à ajouter dans le kayak


Pour être paré, donc, il va falloir en plus du siège, de la pagaie et du gilet, 3 choses : le bout d'amarrage, la pagaie de secours et le moyen lumineux.


c) Les accessoires de confort et de sécurité

On part par une belle journée d'été...Sans chapeau ? Sans lunettes de soleil ? Sans crème solaire ?
Sans une trousse de soins ?
Sans son téléphone (protégé dans une housse étanche) ou une radio ou une VHF ?
Sans vêtements chauds et/ou de rechange ?

Donc, en plus du siège, de la pagaie et du gilet, du bout d'amarrage, de la pagaie de secours, du moyen lumineux, on va ajouter un chapeau, des lunettes de soleil, une crème solaire, une petite trousse de soin, un téléphone portable et/ou une CBI ou VHF, des vêtements secs de rechange.


d) L'eau et la nourriture

On part 3 ou 4 heures, ou plus, en mer, sans eau et sans nourriture ?
L'eau est indispensable, évidemment : mettons 1,5 l pour ne pas exagérer.
Et puis de quoi casser la graine : 1 paquet de biscuits, quelques barres de céréales ou équivalent...

Donc, en plus du siège, de la pagaie et du gilet, du bout d'amarrage, de la pagaie de secours, du moyen lumineux, du chapeau, des lunettes de soleil, de la crème solaire, de la petite trousse de soin, du téléphone portable et/ou une CBI ou VHF, on va ajouter une bouteille d'1,5 l (ou plusieurs petites bouteilles), un paquet de gâteau, quelques barres de céréales ou autres.


e) De l'outillage

Généralement, on prend quelques outils de base : pince coupante, tournevis..


Là, le kayak est vraiment armé, prêt à naviguer dans des conditions normales de confort et de sécurité.


Dire que le kayak est armé, prêt à naviguer quand on a juste la pagaie, le siège et le gilet est une ânerie monumentale.



Car si l'on part seulement avec la pagaie, le siège et le gilet, pour plusieurs heures au-delà des 300 m :

1) c'est illégal car on n'a pas le matériel de sécurité OBLIGATOIRE

2) sans lunettes, sans chapeau, sans crème solaire, de trousse de soin, sans eau et sans nourriture, la ballade risque de vite tourner au calvaire.


Donc le poids d'un kayak "armé", prêt à naviguer, c'est la somme de tous ces éléments :

- le kayak et son accastillage (ligne de vie, starports, safran, tendeur du bac arrière, taquet d'amarrage) = "kayak à vide"

+ le siège

+ la pagaie

+ le gilet

+ le bout d'amarrage (de 4,09 m minimum) avec son mousqueton

+ la pagaie de secours

+ un moyen lumineux de repérage

+ les accessoires conforts (lunettes de soleil, chapeau trousse de soins, moyen de communication, vêtements de rechange)

+ l'eau et la nourriture

+ sacs étanches pour ranger le matériel qui craint l'eau

+ quelques outils de base


Tout cela nous donne le POIDS RÉEL DU KAYAK prêt à prendre la mer.
C'est le poids que va devoir supporter le chariot de l'endroit où la voiture est garée au point de mise à l'eau.

Je me suis amusé à peser tous les éléments que j'embarque :



Tout ce qui est embarqué représente un total de 15 398 g

Aux 35 710 g du kayak à vide, je dois ajouter mes divers aménagements :

- rail arrière pour starport (525 g)
- filet (114 g)
- support-grappin (271 g)
- 3 starports sur rail arrière (207 g)
- pagaie de secours dans coffre avant (1 050 g)
- leash pagaie (54 g)
- gilet avec sifflet dans le coffre avant (415 g)

Mon Alboran à vide, tel que je le charge sur le toit de la voiture, pèse donc : 38 346 g


Avec en plus le matériel (accessoires, sécurité, confort, outillage...), le total est de 53 744 g

Arrondissons à 54 kg

C'est le poids que devra supporter le chariot depuis la voiture jusqu'à l'endroit de mise à l'eau.

Une fois à l'eau, il faudra ajouter le poids du chariot au total : 54 kg + 6 kg = 60 kg


NOTE : Le poids du matériel embarqué peut énormément varier d'un utilisateur à l'autre.

Un pêcheur, par exemple, qui part pour la journée, en emportant sa glacière avec ses canettes, ses sandwich, la tarte de bonne-maman dans un plat en terre cuite... augmentera encore le poids présenté ici.
Une glacière, même vide, ça pèse lourd, sans compter les canettes qu'il y a dedans  Laughing

------------------------------
On arrive donc à 54 kg au total, plus ou moins, mais SANS LE MATÉRIEL DE PÊCHE, DE RANDONNÉE OU DE CHASSE  affraid


Selon son activité, il va falloir ajouter en plus, le poids du matériel utilisé.

Pour la chasse, le poids total de mon matériel (combinaison 7 mm, palmes, masque et tuba, chaussons néoprène, ceinture et harnais de lest, arbalètes...) représente 21 kg


16 kg de matériel de base + 21 kg de matériel de chasse = 37 kg de matériel en tout



37 kg + 38 kg (poids du kayak) = 75 kg



75 kg, c'est le poids que devra supporter le chariot depuis la voiture jusqu'à l'endroit de mise à l'eau.

Une fois le chariot mis dans le kayak, le poids, sur l'eau, est de 81 kg




43 kg de matériel en tout (avec le chariot) + 80 kg (mon poids) = 123 kg


La charge maxi de l'Alboran étant de 180 kg, il me reste 180 kg - 123 kg = 57 kg disponible pour le poisson  Cool


ça devrait le faire !  bounce Au pire, je peux jeter le chariot par dessus bord, ça me fera gagner 6 kg  cheers

_________________
"La mer est sans routes, la mer est sans explications."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le poids du kayak
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peche en kayak hobie leurre brochet
» Variation quotidienne de poids... Retention d'eau
» Le poids idéal!!
» le poids d'un silure
» van : calcul de poids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AQUATICA :: KAYAK SOT (Sit On Top) :: 10 - ALBORAN : préparé pour la chasse sous-marine (aménagements, améliorations, modifications...)-
Sauter vers: